1 Mois en Camping-Car aux USA


6 semaines aux États-Unis, 1 mois en Camping-Car , 1 mois déjà, 1 mois seulement !

Je ne me rendais pas compte à quel point je communiquais au quotidien. Des « pas grand choses », des petits « bouts de rien », des « comment tu vas ? », des « On mange ensemble », des « on se voit quand ? «  Des accolades, des calins , des bisous que l’on pouvait s’échanger alors que j’étais encore en France.

Mais aussi des pensées, ces pensées que l’on formule tout de suite, parce que l’on y pense,la, maintenant, ces pensées spontanées qui me sont chères parce que c’est instinctif et que l’on ne revient pas en arrière.

Je crois que la spontanéité de la communication me manque.

La solitude me manque aussi et c’est drôle parce que c’est assez antinomique : la solitude et le « manque de communication », mais ces 2 la ne sont pas incompatibles selon les moments de la journée je peux aimer être seule et adorer être entourée à un autre moment.

Mais j’étais au courant. Je savais que moi, la sauvageonne, la fille qui aime s’enfermer dans ses livres, qui aime écrire au calme, qui aime se lever à 4h du matin pour être tranquille, qui adore partir seule, je savais que j’allais devoir composer et je sais que je vais en tirer quelque chose. Etre au courant ne signifie pas forcément « etre prête à » mais nous avons choisis de partir en team et cela demande forcément de s’adapter et ce n’est vraiment pas grand chose à côté de tout ce que j’ai la chance de vivre au quotidien ! 

De plus, la situation sera sans doute différente à partir du Mexique car nous pourrons rester plus longtemps au même endroit, ici nous avons la « contrainte » des 3 mois et voulons découvrir, ressentir au maximum, on devient boulimique, c’est nouveau et l’on veut en voir toujours plus ce qui nous « oblige » à beaucoup bouger et à dormir chaque soir dans un endroit différent, ce qui ne favorise pas, les moments « à soi » et les rencontres et pourtant c’est arrivé !

Je pense à une rencontre sur la plage de Crystal River qui s’est terminée en apéro prolongé dans le camping-car, je pense à la famille de Christophe et Vahidé rencontrés à Winwood walls à Miami et que nous retrouverons à Los Angeles, je pense bien sur à Saint Marks qui restera un souvenir incroyable tant les gens se sont succédés pour venir nous parler, prendre des photos et même nous apporter à manger ! Je pense à Olivier et Ludivine rencontrés sur un parking à Gulf Breeze. Et enfin je pense à Romain et Stéphanie que l’on vient tout juste de rencontrer près de Destin et que nous allons sans doute revoir rapidement ! D’ailleurs c’est grace/à cause de Stéphanie que maintenant je fais pipi debout (ouais ouais Private Joke)

Bref je digresse , je devais simplement parler d’un mois en camping-car, alors nous y voila :

 

1 mois en Camping-car c’est :

 

  • 4173 Kilomètres parcourus entre Baltimore et Dallas
  • entendre 359 «  Attention je sors » dès que quelqu’un sort de la salle de bains, c’est dire 45 fois : « Tu l’utilises toi ce chargeur ? ».
  • avoir connu des attaques de moustiques sans pareilles, spéciale dédicace aux Sandflies qui se reconnaîtront et c’est aussi au moins 30 hématomes.
  • 60h d’école , de lecture et d’écriture.
  • pratiquement 30 petits sacs poubelles alors qu’a la maison nous n’avions pratiquement pas de déchets, c’est aussi faire hyper gaffe à sa consommation d’eau et de gaz.
  • voir des motards rouler sans casque en Floride, voir des motards rouler sans casque et écrire des Textos à la fois hahaha !?
  • se découvrir un meilleur ami : IOVERLANDER et des amis du monde entier.
  • la liberté de se garer ou l’on veut (quand c’est possible & même quand c’est impossible) des bords de plages, aux State Parc aux parkings des centre commerciaux pour choper du Wifi.
  • Des souvenirs en pagaille, des paysages merveilleux, des moments gravés à jamais. 
  • La chance de découvrir chaque jour des lieux différents ! 
  • Un apprentissage quotidien de la vie ailleurs 
  • Découvrir des spécificités, des spécialités propres à chaque état
  • Des dizaines de couchers de soleil différents 
  • Une expérience hors du commun ! 
  • aussi quelques galères comme le jour ou L&M ont fait pipi au lit le même jour alors que l’on devait aller visiter la Nasa et voir décoller une fusée . Le décollage n’a finalement pas eu lieu, le camping ou l’on s’était résolu d’aller pour pouvoir se servir de la laundry à exceptionnellement fermé plus tôt. La laverie que l’on a fini par trouver fermait plus tôt aussi et nous n’avons pas pu faire sécher le linge 🙂

2 pensées sur “1 Mois en Camping-Car aux USA

  • janvier 7, 2019 à 8:56
    Permalink

    Bonjour Emeline ,et ta petite famille 👨‍👩‍👦‍👦 mais quelle belle aventure , et que de bons souvenirs dans les pays parcourus 🌏 je suis vos étapes, et fait la lecture de tes recits . Et vous dit bonne continuation, bon voyage ! Et savourez 😊bises.Annie Reczek.

    Répondre
  • janvier 7, 2019 à 9:34
    Permalink

    Un camping car ce n’est pas même plus avoir son espace vital préservé, vue le nombre de personnes au m2…alors c’est forcement un challenge qui est encore plus difficile à tenir au jour le jour…tout le monde doit mettre du sien pour que cela fonctionne…mais cela permet d’en sortir plus fort, plus unis…et avec le super road trip je sais que cela changera forcement votre vision des choses à jamais…c’est ce qui est le plus important …en sortir grandit et en sortir différent ! Tu trouvreras d’autres manières d’avoir TES moments à toi de solitude…j’en suis sûre.
    Pouvoir vous suivre est vraiment une chance pour nous, et vos vidéos nous aident concrètement…merci pour ce partage qui nous permet que garder le lien…take care ! tout plein de bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *